Soins vétérinaires et pharmacie

Les louloux sont « examinés » tous les jours, et il faut dire que les papouillages incessants sont bien utiles pour remarquer le plus tôt possible tout soucis de santé. Ainsi dès qu’ils arrivent à la maison, les Toupoutoux sont habitués à être regardés sous toutes les coutures, palpés, sentis (si si, l’odeur ça compte énormément), surveillés au niveau des oreilles, ou même de l’intérieur de la bouche.

Les louloux sont pesés régulièrement mais j’avoue que pour le moment, je n’arrive pas à m’imposer de les peser à intervalle hyper régulier genre toutes les semaines (il faudrai pourtant !).

Notre vétérinaire spécialiste NAC se trouve à Toulouse (environ 2h de route de la maison et 170km). La distance ne nous permet pas de nous rendre au vétérinaire en quelques minutes. C’est pourquoi nous devons posséder un matériel adéquat pour pallier aux urgences les plus importantes, le temps de pouvoir effectuer les deux heures de route, nous possédons donc une pharmacie relativement bien remplie (mais attention, aucun traitement n’est mis en place sans l’avis de notre vétérinaire, je suis absolument contre l’automédication).

L’avantage est que notre vétérinaire est joignable h24 et 7jrs/7 via un service de garde la nuit, le soir et le week end & jours feriés.

L’autre avantage est que n’étant pas novice dans les soins à donner aux animaux, j’ai une bonne expérience et un bon sang froid dans les urgences. Mon vétérinaire me dit au téléphone quoi faire en urgence et nous prenons la route une fois la situation stabilisée.

Heureusement, il arrive rarement que nous ayons besoin d’aller chez le Doc en urgence.

Dans les autres situations où il n’y a pas d’urgence, les louloux sont portés chez le vétérinaire au moindre problème de santé, même mineur et ce le plus rapidement possible (le lendemain de l’apparition du soucis en général).

Même si j’ai presque toujours le diagnostic avant d’aller chez le vétérinaire, une visite est systématiquement effectuée, puis des soins mis en place.

Les louloux reçoivent autant de soins vétérinaires que nécessaires, et nous n’hésitons pas à aller très loin dans les soins ou les interventions chirurgicales si cela a une chance de permettre de sauver un Toupoux malade.

Dans les cas de maladie inopérable et fatale, nous demandons systématiquement un protocole d’antidouleur si besoin, afin de rendre la fin de vie de nos louloux la plus agréable possible, puis nous adaptons les conditions de vie, d’alimentation à la pathologie de notre loulou.

Tous nos louloux sont accompagnés avec respect, amour et attention dans la maladie et la fin de vie, jusqu’au jour où la souffrance est trop importante pour être calmée, ou que l’état de santé se dégrade soudainement. Nous prenons alors la décision de porter notre loulou pour son dernier voyage chez le vétérinaire, et c’est la chose la plus difficile qui soit pour nous.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site